PALO ALTO

"Systémique Palo Alto" c'est une systémique unique et très particulière : la Systémique paradoxale.

 

Le modèle s’appuie sur une conception constructiviste de notre réalité et sur une vision systémique des situations.

 

C’est à partir des travaux de Gregory Bateson, anthropologue, que fut créé, dans les années 60, le MRI (Mental Researche Institute) de Palo Alto, puis en son sein le Centre de Thérapie Brève qui est à l’origine d’un modèle original de résolution des problèmes humains : l’Intervention systémique paradoxale.

 

C’est en 1965 que Richard Fisch crée le Centre de thérapie brève au sein du MRI. Il y est rejoint par Watzlawick et Weakland qui continueront à y travailler jusqu'à leur mort.

 

Jay Haley quitte le MRI en 1967 pour rejoindre Salvador Minuchin et Braulio Montalvo à Philadelphie et développer son approche stratégique. Virginia Satir quitte le MRI en 1968.

 

Watzlawick, Weakland et Fisch développent l'approche clinique de Palo-Alto, la grille d'intervention « classique » de la thérapie brève. En 1974, ils publient leur livre Changements : Paradoxes & psychothérapie.

 

C’est la mise en place d’une stratégie paradoxale qui permettra d’obtenir des changements souvent rapides

 

Chacun connaît l’aphorisme de Watzlawick : « Le problème c’est la solution », indiquant que celui qui se heurte à une difficulté récurrente est aussi celui qui, par la solution qu’il choisit, crée ou maintient le problème.

 

Or cette personne, dans sa vision du monde, a toutes les raisons de penser que sa solution est logique, ou normale, ou inévitable, ou nécessaire.

C’est le paradoxe : cesser « sa tentative de solution » pour enfin avoir une chance de pouvoir résoudre.

Tout l’enjeu sera de trouver le moyen que la personne se détourne de cette solution afin de ne plus alimenter le problème et retrouver sa liberté de choix.

 

L'intervenant ou le coach n’a pas d’idée particulière sur ce qui doit être la solution ou le bon fonctionnement L’approche est non normative.

Cette approche, simple dans son principe, peut s’appliquer à l’ensemble des problèmes humains, dans différents contextes :

le coaching,

le management,

le changement organisationnel,

la gestion de conflits,

etc.